AREAL Expertise rectangle
Un point sur la valeur verte

La valeur verte se définit comme l’augmentation de la valeur d’un bien, engendrée par une meilleure performance énergétique d’un bien par rapport à un autre (à toutes choses égales par ailleurs), selon l’association DINAMIC.

L’association DINAMIC a rendu une étude en septembre 2013 sur la valeur verte, d’après les bases notariales (PERVAL et BIEN). Celle-ci avait pour but de chiffrer l’impact de l’étiquette énergie (issue du DPE) sur le prix des logements en France.

Elle correspond à la plus-value à la revente liée à l’efficacité énergétique et environnementale du bâtiment. Les études sont notamment basées sur deux variables : le « DPE climat » et le « DPE énergie ».

Plusieurs études menées récemment montrent que le marché immobilier français prend largement en considération les performances énergétiques et environnementales du bien. Cette efficacité engendre une variation de la valeur, du prix ou du loyer du bien.

Selon l’ADEME, la valeur verte représente 5% à 30% de la valeur vénale des logements.

De plus, selon la commission Européenne, l’étiquette énergétique donnée par le DPE à un impact sur le prix de vente d’un bien sur le marché résidentiel. Par exemple, le passage d’une classe énergétique à la classe supérieure augmente le prix de vente d’un bien de 3,2% à Lille et de 4,3% à Marseille.

Selon l’association DINAMIC, une maison classée A ou B a un prix de vente supérieur de 14% à 27% au prix de vente d’une maison classée D.

Publié le 28/10/2017